Casse-tête procédural

Des Moines — Les caucus qui se déroulaient hier dans l'Iowa sont un exercice de démocratie directe aux règles si compliquées que les Américains eux-même ont du mal à s'y retrouver. En voici le mode d'emploi du côté démocrate en Iowa, les règles étant différentes pour les républicains et dans d'autres États.

Les caucus sont une multitude de réunions à travers l'Iowa — 1993 cette année — organisées dans des lieux publics (églises, écoles, etc.) ou chez des particuliers, pendant lesquelles les militants vont discuter puis voter pour un des candidats démocrates qui brigue l'investiture du parti à l'élection présidentielle de novembre.
- Le caucus dure environ une heure et demie. La séance se déroule en plusieurs étapes: élection du président de séance, lecture des professions de foi des candidats par un de ses partisans, collecte pour le parti.
- Dans un caucus, il n'y a pas d'urne, pas de bulletin de vote, pas même de vote à main levée. À 19h, des groupes en faveur de tel ou tel candidat se forment et se mettent chacun dans un coin. Il peut même y avoir un groupe d'indécis. Les choses se compliquent à partir de la formation des groupes. Un groupe pour un candidat X qui n'atteint pas les 15 % des présents doit tenter de convaincre d'autres militants pour atteindre ce seuil. S'il n'y parvient pas, il doit se dissoudre.
- Un candidat se voit attribuer des délégués au niveau du comté, en multipliant le nombre des voix qu'il a reçues à la réunion par le nombre global de délégués puis en le divisant par le nombre des présents au caucus. En cas d'égalité, on tire au sort.
- Il y a 13 400 délégués pour l'ensemble des comtés de l'Iowa, qui enverront 3000 délégués au niveau de l'État. Ces derniers désigneront les 54 délégués de l'Iowa à la convention nationale du parti démocrate, qui aura lieu à Boston en juillet prochain pour désigner le candidat démocrate à la présidentielle.