Selon le chef d'état-major israélien - Cheikh Yassine est une cible

Jérusalem — Le chef d'état-major israélien, le général Moshé Yaalon, a affirmé hier à la télévision que le fondateur et chef spirituel du mouvement radical palestinien Hamas, Ahmad Yassine, constituait «une cible pour une opération de liquidation».

«Pour nous, cheikh Yassine constitue une cible pour une opération de liquidation, dans la mesure où il n'y a pas de distinction à faire entre la direction politique et la direction militaire du Hamas», a déclaré le général Yaalon à la deuxième chaîne de télévision israélienne.

«La question de la légitimité d'une telle opération est derrière nous. Toute la question relève désormais de l'opportunité et de notre intérêt», a-t-il ajouté.

Le chef d'état-major a accusé cheikh Yassine d'avoir «personnellement ordonné l'attentat suicide» de mercredi dernier commis par une Palestinienne du Hamas qui s'est faite exploser au point de passage d'Erez entre la bande de Gaza et Israël, tuant quatre Israéliens dont trois soldats.

Vendredi déjà, le vice-ministre de la Défense Zeev Boïm avait affirmé que cheikh Yassine était «bon pour mourir. Il devrait se cacher profondément sous terre où il ne fera pas la différence entre la nuit et le jour [...] Nous le trouverons et nous l'éliminerons», avait-il prévenu.

Cheikh Yassine avait répondu en affirmant: «L'ennemi menace de tuer nos dirigeants mais nous cherchons le martyre et n'avons pas peur de la mort. Nous sommes en quête de liberté et le martyre est le prix de la liberté.»