«Jeûne politique»

Le sit-in  de 80 députés réformateurs iraniens au Parlement, entamé le 11 décembre, s'est poursuivi hier afin de protester contre la décision du Conseil des gardiens, organisation conservatrice iranienne, d'invalider près de la moitié des 8 200 c
Photo: Agence Reuters Le sit-in de 80 députés réformateurs iraniens au Parlement, entamé le 11 décembre, s'est poursuivi hier afin de protester contre la décision du Conseil des gardiens, organisation conservatrice iranienne, d'invalider près de la moitié des 8 200 c

Le sit-in de 80 députés réformateurs iraniens au Parlement, entamé le 11 décembre, s'est poursuivi hier afin de protester contre la décision du Conseil des gardiens, organisation conservatrice iranienne, d'invalider près de la moitié des 8 200 candidatures aux législatives du 20 février.

La plupart des candidatures invalidées sont celles de réformistes.