Les chiites réclament des élections hâtives

Washington - Les États-Unis se sont déclarés sereins hier face à l'importante manifestation de Bassora de soutien aux positions du grand ayatollah Ali Sistani, exigeant des élections générales rapides, affirmant que celle-ci témoignait d'une liberté d'expression retrouvée.

«Le fait qu'il y a des manifestations en Irak est fondamentalement une bonne chose, a affirmé le porte-parole du département d'État, Richard Boucher, qui s'est abstenu de toute critique. L'une des bonnes choses en Irak, si l'on prend un peu de recul, est de voir que des gens manifestent d'une manière qui n'était pas permise pendant des décennies.». Interrogé pour savoir si Washington était inquiet que le slogan «À bas l'Amérique» ait été entendu dans le cortège, Il a répondu que «beaucoup de gens ont crié cela avant», y compris «au Canada de temps à autres».

Des dizaines de milliers d'Irakiens ont manifesté hier à Bassora, capitale méridionale de l'Irak, pour exprimer leur soutien aux demandes de l'ayatollah Sistani, qui conteste les modalités de désignation d'une assemblée transitoire qui doit voir le jour fin mai.