La Havane amnistie un nombre record de prisonniers

La Havane — Les autorités cubaines ont annoncé vendredi l’élargissement de plus de 3500 prisonniers à l’occasion de la prochaine visite sur l’île du pape François du 19 au 22 septembre, un geste d’une ampleur sans précédent depuis l’arrivée au pouvoir des castristes.

Ces libérations seront effectives dans 72 heures, a précisé l’organe officiel du Parti communiste cubain.

Ce geste était attendu après les libérations qui avaient déjà été concédées avant la visite de Benoît XVI en 2012 et un mois après celle de Jean-Paul II en 1998. Mais son ampleur dépasse les amnisties de 2012 (moins de 3000) et 1998 (environ 300).

Dans un communiqué, la conférence épiscopale cubaine a accueilli cette annonce avec « une profonde satisfaction », rappelant qu’elle avait fait suivre aux autorités cubaines de nombreuses demandes de libérations transmises aux évêques.

Le quotidien Granma a précisé que cette mesure tient compte « de la nature des faits pour lesquels [les prisonniers] ont été condamnés, de leur comportement en prison, du temps de peine déjà purgé et de leur santé ».