Yémen : la coalition arabe pilonne des sites militaires

Sanaa — Plusieurs sites militaires dans la capitale yéménite, Sanaa, aux mains des rebelles chiites ont été bombardés par l’aviation de la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite, ont rapporté mercredi des témoins. Des avions de combat se sont relayés pour bombarder des dépôts d’armes tenus par les rebelles houthis et leurs alliés, des unités de l’armée restées fidèles à l’ex-président Ali Abdallah Saleh, dans le sud-est de Sanaa, provoquant à chaque fois des explosions. Des camps militaires, dont une usine de munitions relevant de la Garde républicaine, ont été aussi visés par la coalition qui a bombardé dans la nuit la base al-Dailami, adjacente à l’aéroport international de Sanaa. La coalition a intensifié ses raids aériens sur Sanaa depuis une attaque au missile, attribuée aux rebelles, qui a tué vendredi dans la province de Marib (centre) 60 soldats des Émirats arabes unis, de l’Arabie saoudite et de Bahreïn, membres de la coalition. Dans la nuit, les avions de la coalition ont également pris pour cibles des positions des rebelles à Sarwah et al-Jufaineh, deux localités de Marib, une province riche en pétrole, à l’est de Sanaa, selon des sources militaires.

À voir en vidéo