Nigeria: les chevaux interdits dans le nord-est

Kano — L’armée nigériane a interdit l’usage des chevaux dans l’État de Borno, dans le nord-est du pays, pour tenter de mettre un terme aux attaques du groupe Boko Haram utilisant ces animaux, a annoncé mardi un de ses porte-parole. Fin août, des combattants présumés de Boko Haram se sont lancés, à cheval, à l’attaque de trois villages du nord-est du Nigeria, tuant près de 80 personnes. Quelques jours plus tard, des dizaines de personnes, selon des témoins, étaient tuées dans une attaque du même type dans la même région. L’interdiction a été déclarée après des discussions avec le gouvernement de l’État et un conseil de ses chefs traditionnels. M. Gusau a assuré que l’avancée de l’armée dans la région avait « bouleversé » l’organisation des rebelles affiliés à l’État islamique, en coupant leurs voies de ravitaillement, y compris pour le carburant.

À voir en vidéo