Élan de solidarité en Europe et aux États-Unis

Dons records, fonds d’urgence, mobilisation populaire : l’image du corps sans vie du petit Aylan Kurdi, enfant syrien échoué sur une plage turque, a provoqué un immense élan de solidarité envers les migrants, sans précédent en Europe et aux États-Unis.

Aux Pays-Bas, où les Néerlandais étaient jusqu’ici relativement passifs face à la crise des migrants, l’image a été « un énorme catalyseur » pour les dons, a assuré un employé du Conseil pour les réfugiés. « Avant, les gens avaient un peu peur de l’arrivée des réfugiés et maintenant, ils sont en train de réaliser que nous devons faire plus », a-t-il ajouté, désirant rester anonyme.

Le monde sportif a par exemple manifesté sa solidarité : le Comité olympique a créé un fonds d’urgence de 2 millions d’euros (environ 3 millions $CAN) pour des programmes d’aide aux réfugiés alors que le club de football du Bayern Munich a annoncé jeudi un don de 1 million d’euros.

Électrochoc

 

Le club le plus titré d’Allemagne a aussi prévu de générer 1 million d’euros à travers un match amical spécial. De plus, les joueurs de l’équipe pénétreront sur la pelouse de l’Allianz Arena en tenant un enfant allemand d’une main et un jeune réfugié de l’autre pour son prochain match de Championnat, le 12 septembre contre Augsbourg.

Les dons à la branche américaine du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) ont plus que triplé depuis la publication de la photo, a indiqué le porte-parole de l’UNICEF Christophe Boulierac.

Mais l’UNICEF estime que les fonds restent insuffisants : « Un soutien supplémentaire est nécessaire pour les millions d’enfants affectés. »

L’ONG maltaise Migrants Offshore Aid Station (MOAS) a quant à elle reçu un afflux record de 600 000 euros de dons depuis la parution de la photo.

« La vague d’indifférence est en train de se retirer », a déclaré Christian Peregrin, porte-parole de cette ONG. Plus de 10 000 donateurs se sont manifestés ces 48 dernières heures, essentiellement des États-Unis et du Royaume-Uni, mais aussi de Turquie, d’Allemagne ou même du Brésil, selon l’ONG maltaise.

En Suisse, l’ONG la Chaîne du bonheur a reçu environ 888 000 $CAN de lundi à mercredi. Depuis jeudi, cette organisation a reçu 1,5 million de dollars.

L’Organe néerlandais pour les demandeurs d’asile (CAO) a, lui, dû engager six téléphonistes supplémentaires jeudi après avoir été « submergé » d’appels pour des dons et du volontariat.

La photo du petit Aylan « a vraiment accéléré l’engagement » populaire, confirme Malin Lager, porte-parole de Médecins sans frontières.



À voir en vidéo