En bref - Procès du meurtrier présumé d'Anna Lindh

Stockholm- Mijailo Mijailovic, le meurtrier présumé d'Anna Lindh, ministre suédoise des Affaires étrangères, a fait savoir hier à l'ouverture de son procès qu'il n'avait pas voulu tuer sa victime.

Né en Suède de parents d'origine serbe, âgé de 25 ans, Mijailovic est passible d'une peine allant de dix ans à la réclusion à perpétuité s'il est reconnu coupable de meurtre. L'homme, qui a avoué son crime, a affirmé avoir agi de la sorte parce que Jésus le lui avait demandé. Devant la cour, son avocat a déclaré que son client prenait des antidépresseurs au moment des faits et qu'une mauvaise association de médicaments avait peut-être été prescrite. Le prévenu avait nié toute implication dans le meurtre depuis son arrestation, le 24 septembre. Il est passé aux aveux la semaine dernière et a déclaré n'avoir aucun mobile politique. Anna Lindh a été mortellement blessée à coups de couteau le 10 septembre dans un grand magasin de Stockholm.