L’Autorité palestinienne arrête une centaine de membres du Hamas

Ramallah — Les forces de sécurité palestiniennes ont arrêté une centaine de membres du Hamas en Cisjordanie, selon un responsable de sécurité palestinien, faisant monter la tension entre le mouvement islamiste qui contrôle Gaza et ses rivaux de Ramallah.

Les membres du Hamas, arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi, «avaient l’intention de perpétrer des attaques contre l’Autorité palestinienne», a indiqué le responsable palestinien qui a requis l’anonymat, sans autres précisions.

Dans un communiqué, le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a condamné ces arrestations, les qualifiant de «dangereuse escalade qui bloque les efforts et la réconciliation».

Il a aussi critiqué l’Autorité palestinienne pour sa «coopération sécuritaire avec l’occupation israélienne».

Les accords de 1993 prévoient que l’Autorité palestinienne coordonne la sécurité de la Cisjordanie avec Israël, y compris par l’échange d’informations.


Des mouvements rivaux
 

L’Autorité palestinienne, dominée par le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, fait régulièrement arrêter des membres du Hamas en Cisjordanie, mais une telle vague d’arrestations est rare.

En juin 2014, Israël avait arrêté des centaines de membres du Hamas en Cisjordanie après avoir accusé le mouvement islamiste de l’enlèvement et du meurtre de trois adolescents israéliens.

La dernière vague d’arrestations s’inscrit dans un climat de regain de tensions entre les deux mouvements rivaux, plus d’un an après un accord de réconciliation qui ne s’est pas traduit dans les faits.

L’accord était censé mettre fin à une rivalité de plusieurs années et les deux mouvements ont approuvé un gouvernement de technocrates indépendants pour la Cisjordanie et la bande de Gaza.

Mais en raison de désaccords sur le paiement des employés du Hamas à Gaza et le contrôle du territoire, le Hamas n’a pas voulu céder le pouvoir dans l’enclave palestinienne.

À voir en vidéo