Prolongation de mission en Irak - L'armée américaine offre des primes à ses soldats

Washington — L'armée américaine a décidé d'offir des primes pouvant aller jusqu'à 10 000 $ aux soldats engagés en Irak, au Koweït ou en Afghanistan qui accepteraient de prolonger leur engagement dans ses rangs, a-t-on appris hier auprès d'un de ses porte-parole. Quelque 63 millions de dollars ont été prévus à cette fin dans le budget de la défense pour 2004, a indiqué à l'AFP Kristen Carle, porte-parole de l'armée de terre.

«Ces primes peuvent représenter une somme allant de 5000 à 10 000 $», a précisé le major Carle, expliquant que le montant fixé dépendait de plusieurs critères, notamment la spécialité du militaire, son grade et la durée pour laquelle il décide de prolonger son engagement dans l'armée.

Cette mesure vise à prolonger le service de plusieurs milliers de militaires actuellement déployés, alors qu'une importante rotation des troupes américaines doit permettre dans les prochains mois de remplacer la quasi-totalité des quelque 125 000 militaires américains actuellement stationnés en Irak.

«L'objectif est de maintenir un savoir-faire au sein des unités et de solidifier la cohésion des unités, permettant ainsi une transition plus aisée», a indiqué la porte-parole.

Elle s'inscrit aussi dans la foulée d'une autre mesure annoncée lundi par l'armée américaine, à savoir l'ordre transmis à quelque 7000 militaires en Irak qui devaient soit rentrer, soit prendre leur retraite, de rester mobilisés jusqu'au retour de leur unité aux États-Unis, a-t-elle également souligné.

En vertu de cette instruction devant entrer en vigueur dès cette semaine, ces soldats vont être priés de rester en service jusqu'à trois mois de plus, avait indiqué un autre porte-parole de l'armée, le commandant Steve Stover, précisant qu'il s'agissait principalement de militaires haut placés dans la hiérarchie de commandement.

Le ministre de la Défense, Donald Rumsfeld, interrogé à ce sujet hier lors d'une conférence de presse au Pentagone, a expliqué: «Nous essayons de présenter toutes les mesures incitatives possibles aux hommes et aux femmes en service afin d'être en mesure d'attirer et de conserver les éléments dont nous avons besoin. Ce qui est le cas à ce jour.»

Ces mesures répondent à une demande formulée par les commandants sur le terrain, a ajouté M. Rumsfeld, expliquant que, en vue de l'énorme rotation à venir, ils voulaient s'assurer de pouvoir bénéficier d'un relais suffisant afin que «le jour où quelqu'un arrive, son prédécesseur soit encore là pour assurer la continuité».