En bref: Haïti, grève générale

Port-au-Prince — La plate-forme démocratique de la société civile et des partis de l'opposition a appelé hier à deux jours de grève jeudi et vendredi ainsi qu'à des manifestations demain et dimanche pour obtenir la démission du président haïtien Jean Bertrand Aristide.

Cet appel, ont précisé les responsables de la plate-forme, se situe dans le cadre de «l'alternative de transition» proposée vendredi et qui prévoit le départ du chef de l'État et de son gouvernement «dans les meilleurs délais» et l'installation pour deux ans d'un président provisoire issu de la Cour de Cassation. Le secrétaire d'État à la Communication, Mario Dupuy, a rejeté hier cette proposition d'«alternative de transition» de la plate-forme qualifiée de «bouillon réchauffé datant de 2001».