Investiture démocrate pour l'élection présidentielle - Dean critiqué dans son camp

Washington — L'ancien gouverneur démocrate du Vermont, Howard Dean, favori des sondages pour obtenir l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle du 2 novembre contre le républicain George W. Bush, a essuyé hier les attaques des autres candidats démocrates dans la course à la Maison-Blanche.

Neuf prétendants démocrates se disputent la nomination de leur parti pour la Maison-Blanche alors qu'un sondage publié ce week-end donne le président Bush vainqueur dans tous les cas de figure avec une marge de 51 % à 53 % des suffrages selon son adversaire démocrate.

Selon ce sondage Time/CNN, Dean est le mieux placé mais serait battu par Bush par cinq points d'écart. «Je ne pense pas que Dean puisse gagner la course contre George W. Bush et je pense qu'un bon nombre de démocrates commencent à s'en rendre compte», a affirmé sur CNN son rival Richard Gephardt.

Invités des émissions politiques d'hier sur les chaînes de télévision américaine, plusieurs autres concurrents de M. Dean ont durement attaqué leur rival. Le principal reproche formulé à l'encontre du candidat concerne sa réaction à l'arrestation du dictateur irakien déchu Saddam Hussein lorsqu'il affirmait que cela ne rendrait pas l'Amérique «plus sûre».

L'ancien commandant suprême des forces de l'OTAN en Europe Wesley Clark a indiqué qu'il refuserait le poste de vice-président en cas de victoire de Dean.

La première élection primaire pour départager les prétendants est prévue pour le 19 janvier dans l'Iowa suivi d'une autre le 27 janvier dans le New Hampshire.