Israël - Cinq objecteurs de conscience emprisonnés

Jérusalem — Cinq Israéliens objecteurs de conscience, qui refusaient de servir dans l'armée pour protester contre l'occupation de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, ont été condamnés hier à un an de prison. C'est la première fois que de telles peines sont rendues depuis le début de la seconde intifada palestinienne, en septembre 2000.

«Chaque jour, des soldats commettent des crimes dans les territoires occupés», a déclaré l'un des cinq, Haggai Matar, à la presse au tribunal militaire de Jaffa. «Pendant que nous allons en prison, eux restent libres.»

Un procureur militaire a déclaré que les cinq soldats avaient été reconnus coupables d'insubordination, pour avoir désobéi aux ordres de se présenter, en 2002, au service militaire obligatoire, qui dure trois ans.

«Ils ont rejeté le service militaire, mais la décision découle de leur refus express de servir dans les territoires», a souligné le capitaine Yaron Kosteliz, procureur militaire.

«Aucune armée ne laisserait les appelés faire leur choix en fonction de leurs penchants politiques», a-t-il expliqué, ajoutant que c'était la première fois que des objecteurs de conscience étaient emprisonnés en Israël depuis 1980. Les objecteurs sont tous âgés de 20 ans.

En décembre, 13 réservistes d'une unité d'élite de commandos avaient fait savoir qu'ils ne prendraient part à aucune opération en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Leur pétition rappelait celle soumise en septembre par 27 pilotes de l'armée de l'air réservistes ou en retraite.