En bref - Asmara rejette la nomination d'un émissaire

Aamara - L'Érythrée a rejeté hier la nomination par l'ONU d'un émissaire canadien dans la crise qui l'oppose à son voisin éthiopien, affirmant que la solution pour sortir du conflit se trouvait dans la commission frontalière issue de l'accord de paix d'Alger.

«Nous rejetons toute forme de médiation qui tente de trouver une autre solution au problème», a déclaré Yemane Gebremeskel, chef du cabinet du président érythréen. «La solution existe sous la forme de la décision de la commission frontalière.» L'Érythrée a demandé en septembre à ce que soient prises des sanctions contre l'Éthiopie pour avoir refusé d'accepter la nouvelle frontière dessinée par la commission frontalière indépendante (EEBC), entité mise en place à la fin de la guerre entre les deux pays entre 1998 et 2000.