En bref - Les États-Unis et l'ONU s'invitent à la Loya Jirga

Kaboul - Les délégués de la Loya Jirga, l'assemblée constituante afghane, ont rencontré hier à huis clos les émissaires de l'ONU et des États-Unis pour tenter de sauver le processus d'adoption d'une nouvelle loi fondamentale en Afghanistan.

La Loya Jirga a sombré dans le chaos jeudi, 200 de ses 502 délégués ayant refusé de prendre part à un vote sur des amendements au projet de Constitution. Le dépouillement du premier vote a en outre été suspendu. Elle doit reprendre ses travaux aujourd'hui, et d'ici là, le président Hamid Karzaï et ses partisans espèrent l'avoir emporté sur leurs adversaires, de plus en plus actifs, qui cherchent à limiter les pouvoirs du chef de l'État à l'approche de l'élection présidentielle de juin.