Kate, duchesse de Cambridge, a accouché d’une fille

Londres — Kate et William ont fait une brève apparition avec leur fille née quelques heures plus tôt, pour une première séance photo samedi soir face à des centaines de journalistes massés devant la maternité de St Mary de Londres.

La duchesse de Cambridge portait dans ses bras la princesse dont le nom n'est pas encore connu, enveloppée dans un châle blanc et protégée par un bonnet.

Kate a accouché samedi matin d’une petite fille, quatrième dans l’ordre de succession au trône, a annoncé le palais de Kensington, une nouvelle qui a immédiatement fait le tour du monde et provoqué une explosion de joie devant l’hôpital St Mary de Londres.

« Son Altesse Royale la duchesse de Cambridge a donné naissance sans complications à une fille à 8 h 34 (7 h 34 GMT). Le nouveau-né pèse 8 livres et trois onces » (3,7 kilos), a annoncé le palais, précisant que William était présent. 

« It's a girl! » (« c’est une fille! ») se sont immédiatement exclamés les inconditionnels de la Monarchie rassemblés devant l’hôpital tandis que les réseaux sociaux s’emballaient.

Le premier enfant du couple princier, George, est né dans le même établissement le 22 juillet 2013.

L’information a été relayée sous les vivats à la centaine de journalistes massés devant la maternité par un crieur royal en habit moyenâgeux sang et or, coiffé d’un chapeau à plume d’autruche et muni d’une cloche.

« La princesse royale et son enfant se portent bien », a ajouté le palais.

La reine Elizabeth II, arrière grand-mère pour la cinquième fois, a été prévenue en son château de Windsor et elle est « ravie », indique par ailleurs le communiqué officiel.

Le premier ministre conservateur David Cameron et son adversaire travailliste Ed Milliband ont pris le temps d’interrompre leur campagne en vue des législatives du 7 mai, pour féliciter les parents, à l’instar des autres candidats.

« C’est une nouvelle merveilleuse, c’est une fille! Et née si vite! », s’est réjouie Michelle Lassiter, 55 ans, qui s’est précipitée devant la maternité aux petites heures du jour, après avoir entendu à la radio que Kate venait d’y être admise.  

« C’est tellement enthousiasmant! C’est comme un souvenir de la princesse Diana. Je suis sûre que Wiliam sera très content. C’est comme un nouveau commencement », imagine Sadie Moran, 45 ans, brandissant l’Union Jack.

Terry Hutt, 80 ans et qui campe devant la maternité depuis 13 jours, était aux toilettes pour quitter son pyjama et revêtir son costume aux couleurs du drapeau britannique quand la nouvelle est tombée.

« C’est merveilleux. [...] Je suis très heureux pour eux », a-t-il dit, avec une pensée lui aussi pour la princesse Diana, morte dans un accident de voiture à Paris alors que ses fils William et Harry n’étaient encore que des adolescents. « Diana serait très très fière. Pour être honnête, je me sens fier, j’ai vu William grandir », a-t-il dit visiblement ému.

Les sujets de Sa Majesté attendent maintenant de connaître le prénom de la nouvelle princesse. Alice a les faveurs des parieurs, suivies de près par Charlotte et Elizabeth. Mais Victoria et Alexandra étaient aussi en bonne position.
4 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 2 mai 2015 09 h 30

    Chantons en chœur

    Rule Britannia, Britannia rules the waves!

  • Céline A. Massicotte - Inscrite 3 mai 2015 07 h 48

    ouf...

    Le choeur manque de coeurs... on dirait

  • Michel Thériault - Abonné 3 mai 2015 08 h 16

    Princesse ?

    Des princesses, des princes, des rois et des reines, ça existe encore en 2015 ?
    Les gens qui les tolèrent sont de purs imbéciles, ils devraient plutôt se révolter et saisir tous leurs biens afin de les redistribuer.

  • Pierre Hélie - Inscrit 3 mai 2015 16 h 14

    Le Devoir ou Paris Match?

    Il me semble qu'il ne manque pas de médias pour rapporter ce non-évènement... et de gens intéressants à découvrir au lieu de ces 2 insignifiants (plus probablement 2 en formation!). Comme l'a dit Groucho Marx sur un sujet connexe: "je trouve que la télévision est très favorable à la culture; chaque fois que quelqu'un l'allume chez moi, je vais dans la pièce d'à côté, et je lis...