Syrie: écoles fermées du côté rebelle d’Alep

Beyrouth — Les écoles de la partie rebelle d’Alep seront fermées pendant au moins une semaine après un raid sanglant du régime syrien sur un établissement qui a fait neuf morts dont cinq enfants, rapportaient lundi une ONG et des militants. Dimanche l’armée de l’air a mené un raid sur une école du secteur d’al-Ansari dans l’est (rebelle) de la deuxième ville de Syrie, tuant des enfants, trois institutrices et un homme. Lundi, de nouveaux raids ont frappé deux quartiers rebelles, Bousatane al-Qasr et Maadi, faisant sept morts, dont un père et ses deux enfants, et de nombreux blessés, certains dans un état critique, selon l’OSDH. L’administration rebelle des établissements scolaires à Alep a appelé toutes les écoles et les centres éducatifs visés par le « régime criminel » à suspendre les cours jusqu’à la fin de la semaine, par souci de la sécurité des élèves et des instituteurs, selon un communiqué diffusé par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Un militant du Centre des médias d’Alep (AMC, opposition) a indiqué que « les 135 écoles, mais aussi les marchés, sont fermés.Les cours sont donnés actuellement à l’intérieur des maisons. »

À voir en vidéo