Libération de trois féministes détenues en Chine

Pékin — Les autorités chinoises ont libéré lundi trois féministes qui avaient été arrêtées avec deux autres militantes à la veille de la Journée internationale de la femme, ce qui avait suscité des condamnations internationales, a annoncé lundi l’avocat de l’une d’entre elles. Wei Tingting, Wang Man et Zheng Churan ont été libérées par la police et devraient échapper à des poursuites, a indiqué Liang Xiaojun, le sort des deux autres militantes restant selon lui encore indécis. Les jeunes femmes avaient été arrêtées par la police à la veille de la Journée internationale de la femme du 8 mars. Li Tingting, 25 ans, Wei Tingting, 26 ans, Wang Man, 32 ans, Zheng Churan, 25 ans et Wu Rongrong, 30 ans, s’apprêtaient à distribuer des tracts dénonçant le harcèlement sexuel. Leur incarcération a été condamnée par les associations de défense des droits de la personne de même que par les États-Unis. « Je n’ai pas de nouvelles concernant Wu Rongrong et Li Tingting, mais les trois autres ont été libérées », a déclaré Liang Xiaojun.

À voir en vidéo