TV5 Monde reprend le contrôle de ses ondes

La télévision francophone TV5Monde a repris sa diffusion intégrale jeudi en fin d’après-midi au lendemain d’une cyberattaque choc par des pirates se réclamant du groupe État islamique, pour laquelle Paris privilégie l’hypothèse « terroriste ».

Le gouvernement français a appelé les médias du pays à la « vigilance » face à la menace d’une répétition d’offensives similaires.

« Beaucoup d’éléments convergents » permettent de présumer qu’« un acte terroriste soit bien la cause de cette attaque », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, à l’issue d’une réunion avec les dirigeants des médias audiovisuels français.

Cible mercredi soir d’un piratage d’une envergure inédite, TV5Monde n’a pu reprendre sa programmation normale qu’à 17 h jeudi, heure locale. L’attaque survenue la veille vers 21 h avait brutalement interrompu les émissions, remplacées par un écran noir sur l’ensemble des onze chaînes du réseau.

TV5Monde avait simultanément perdu le contrôle de ses autres supports : pages Facebook, comptes Twitter et sites Internet, qui affichaient tous des revendications de l’État islamique.

« Il y a une revendication mais, même quand il y a une revendication, il faut toujours l’authentifier », a souligné Bernard Cazeneuve jeudi, en appelant à « rester prudents ».

« L’enquête est lancée », « nous sommes déterminés à la faire aboutir rapidement », a déclaré le ministre de l’Intérieur, assurant que « nous sommes face à des terroristes déterminés ».

La vigilance est de mise

 

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a appelé les patrons des médias à la « vigilance ». « On ne peut pas exclure que des attaques similaires puissent à nouveau se produire, qu’elles soient d’ores et déjà planifiées, a-t-elle averti. À travers cette attaque, c’est la liberté d’expression, c’est la culture qui sont visées », selon elle.

À Bruxelles, la Commission européenne a plaidé pour un renforcement de la coopération en matière de cybersécurité au sein de l’UE.

L’attaque contre TV5Monde est « totalement sans précédent dans l’histoire de la télévision », a souligné Yves Bigot, directeur général de cette chaîne francophone reçue dans plus de 200 pays et territoires dans le monde, véritable symbole de la télévision française à l’international.

« C’est une cyberattaque à la fois extrêmement ciblée et puissante », a-t-il relevé. Il s’est demandé si les cyberpirates n’avaient pas pour but initial de « prendre [les] antennes en otages » pour diffuser leur propagande, au lieu de les afficher sur les supports Internet.

À voir en vidéo