Moscou rejette l’accusation de Washington

Moscou — Le ministère russe des Affaires étrangères a rejeté jeudi les accusations américaines sur la présence de «milliers de soldats russes en Ukraine», réitérant une fois de plus que la Russie n’était aucunement impliquée dans le conflit ukrainien.

La secrétaire d’État adjointe pour l’Europe, Victoria Nuland, avait affirmé mercredi que «des milliers et des milliers» de soldats russes et leurs équipements militaires étaient présents dans l’est de l’Ukraine, en appui aux séparatistes prorusses qui se battent contre les forces de Kiev.

Les chiffres donnés par Washington, «sortis de nulle part, plongent dans la perplexité et désorientent la communauté internationale», a dénoncé jeudi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch, lors d’une conférence de presse à Moscou.

Kiev et les Occidentaux accusent depuis plusieurs mois la Russie de soutenir militairement les rebelles prorusses de l’est de l’Ukraine, ce que Moscou nie farouchement.

Les États-Unis ont déjà adopté avec l’Union européenne une série de sanctions économiques contre la Russie pour la punir de son implication présumée dans le conflit. Les partenaires occidentaux font planer ces derniers temps la menace de nouvelles sanctions en cas de reprise des violences en Ukraine, où le cessez-le-feu est actuellement globalement respecté malgré des affrontements sporadiques.

Le conflit armé entre les forces de Kiev et les rebelles prorusses a fait plus de 6000 morts en 11 mois selon l’ONU.    

À voir en vidéo