Soudan du Sud : reprise des interminables pourparlers

Addis-Abeba — Les pourparlers de paix, jusqu’ici incapables de mettre fin au conflit qui ravage depuis un an le Soudan du Sud, ont repris jeudi à Addis-Abeba, les médiateurs appelant à nouveau les belligérants à mettre fin à « une année d’horreur et de tragédie ». Entamées en janvier dernier et marquées par d’innombrables suspensions, les discussions n’ont pas encore permis de mettre fin aux combats, massacres ethniques et atrocités contre les civils qui les accompagnent, malgré la signature de plusieurs cessez-le-feu, systématiquement violés quelques heures après. Le conflit a éclaté le 15 décembre 2013 par des combats au sein de l’armée sud-soudanaise, minée par des antagonismes politico-ethniques dans un contexte de rivalité à la tête du régime entre le président, Salva Kiir, et son ancien vice-président, Riek Machar. Les affrontements se sont rapidement propagés à d’autres régions du pays et ont déclenché un cycle incontrôlable de massacres et atrocités entre dinka et nuer, les deux principaux peuples du pays auxquels appartiennent respectivement Kiir et Machar. Au moins 50 000 personnes ont péri, selon l’International Crisis Group (ICG).