Brésil : Rousseff monte

Brasília — La cote de popularité de la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, et celle de son gouvernement, sont en hausse, malgré le scandale de corruption qui frappe la compagnie publique pétrolière Petrobras, selon un sondage de l’institut Ibope. La popularité de la présidente a gagné quatre points depuis septembre, à 52 %, et celle de son gouvernement deux, passant de 38 % à 40 %. La chef de l’État, qui entamera son second mandat de quatre ans le 1er janvier, fait face à un vaste scandale de corruption au sein de la compagnie phare du pays qui éclabousse des hommes politiques de trois partis dont son Parti des travailleurs (PT) au pouvoir depuis 12 ans. « C’est une hausse assez faible. On peut dire que le gouvernement est vivant malgré la crise de Petrobras. Mme Rousseff arrive à se démarquer de Petrobras malgré la pression », a déclaré l’analyste politique André César. Il a rappelé qu’en décembre les sondages sont normalement plus positifs en raison des fêtes de fin d’année.