Ponta l’emporte au premier tour

Le premier ministre social-démocrate, Victor Ponta, a remporté dimanche le premier tour de l’élection présidentielle en Roumanie mais le duel s’annonce plus serré que prévu avec son adversaire conservateur, selon les premières estimations.

Ce scrutin est jugé crucial pour l’ancien pays du bloc communiste où les craintes d’une reprise en main de la justice par les pouvoirs politiques en cas de victoire de M. Ponta sont vives.

L’ancien procureur de 42 ans, qui était donné grand favori, recueille entre 41,5 et 38,2 % des suffrages, contre 32,1 à 31,2 % pour son adversaire de droite Klaus Iohannis, issu de la minorité allemande, selon des sondages à la sortie des bureaux de vote émanant de quatre instituts. Les premiers résultats partiels devaient être connus dans la nuit de dimanche à lundi.

Les deux hommes s’affronteront au deuxième tour le 16 novembre.

« Je me réjouis du fait qu’un si grand nombre de Roumains ont confiance dans mon programme, qui vise à développer la Roumanie et à mettre fin à la discorde », a déclaré M. Ponta depuis son siège de campagne.

« J’appelle les Roumains qui ne veulent pas accorder tout le pouvoir à un seul parti à me soutenir », a de son côté lancé M. Iohannis, assurant qu’il « remporterait le second tour ».

En fin de soirée, des files d’attente étaient encore formées devant des bureaux de vote à l’étranger, suscitant de vives critiques de l’opposition concernant l’organisation du scrutin. La télévision roumaine a fait état d’incidents à Paris, Londres et Vienne.