La Grande Guerre et l'effort canadien

Les 31 200 hommes du premier contingent canadien avant leur départ pour la Grande-Bretagne, en 1915.
Photo: Source: The War in Europe, its causes and consequences - openlibrary.org Les 31 200 hommes du premier contingent canadien avant leur départ pour la Grande-Bretagne, en 1915.

De l’assassinat de l’héritier du trône d’Autriche à la signature de l’armistice, un des conflits les plus complexes de l’histoire en quelques dates. Pour retracer l'effort canadien durant la Grande Guerre, suivez les astérisques.

1914
 
28 juin L’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche, et sa femme sont assassinés à Sarajevo. L’affaire devient le prétexte d’un conflit régional qui s’envenime.
 
28 juillet Déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie.

1er août Déclaration de guerre de l’Allemagne à la Russie.

3 août Déclaration de guerre de l'Allemagne à la France.

*4 août Après l’invasion allemande de la Belgique, la Grande-Bretagne entre dans le conflit avec l’Entente franco-russe. Le Canada, colonie de l’Empire britannique, se joint au mouvement le même jour.
 
*22 août À Ottawa, le gouvernement conservateur adopte la Loi sur les mesures de guerre qui permet d’arrêter quiconque sans mandat. À Valcartier, on exproprie des fermiers pour agrandir le camp d’entraînement.
 
12 septembre L’armée allemande envahit la Belgique afin d’envahir la France. La bataille de la Marne met fin à cette offensive. Les armées s’engagent dans une guerre de position.

*1er octobre Les 31 200 soldats du Corps expéditionnaire canadien, le premier contingent canadien à prendre part à la guerre, prennent la mer pour la Grande-Bretagne.
 
29 octobre L’Empire ottoman entre en guerre.
 
1915

*16 février La 1re division canadienne arrive en sol français. La 2e division suivra en septembre.

*Du 22 au 28 avril Deuxième bataille d'Ypres. Les troupes canadiennes essuient une attaque au gaz toxique (chlore) de la part des Allemands. Plus de 6000 soldats sont blessés, dont le tiers succombera.

Début juillet Début de l’offensive allemande contre la Russie.
 
1916
 

21 février Offensive allemande contre les forts de Verdun. Cette bataille devient un symbole. Elle fait près d’un demi-million de morts et de blessés.
 
*1er juillet Début de la bataille de la Somme. Le bataillon canadien-français du 22e régiment se distingue lors de la bataille de Courcelette, avant de subir une dure défaite lors des combats de la tranchée Régina. Au mois de novembre, la bataille aura fait 620 000 morts du côté de l’Entente et près de 500 000 du côté allemand.
 
1917
 
8 mars La révolution éclate en Russie. Nicolas II abdique.
 
6 avril Les États-Unis déclarent la guerre à l’Allemagne.

*Du 9 au 12 avril Les Canadiens sortent victorieux de la bataille de la crête de Vimy, mais encaissent de lourdes pertes: 10 602 soldats trouvent la mort ou sont blessés dans la bataille.

7 juin Début des offensives des armées de l’Empire britannique dans les Flandres, qui durent jusqu’en novembre.
 
1er août Échec des efforts diplomatiques du pape Benoît XV, pour qui la guerre est un « inutile massacre ».

*29 août La conscription, jusqu'alors volontaire au Canada, devient obligatoire avec la Loi du Service Militaire.

7 novembre La Révolution d’octobre (octobre selon le calendrier julien) éclate en Russie.
 
1918
 
Janvier Les grèves et les manifestations se multiplient en Autriche-Hongrie et en Allemagne, où un climat révolutionnaire en faveur de la République se dessine.
 
*1er avril Les manifestations contre la conscription au Québec culminent avec la mort de quatre hommes tués par l’armée. Malgré son opposition à la mesure, Henri Bourassa recommande d’obéir à la loi.

*Du 8 au 11 août La bataille d'Amiens, un assaut coordonné du Canada et de l'Australie, marque le début du recul des troupes allemandes.
 
11 novembre  L’Allemagne signe l’armistice. L’année suivante, le 28 juin, signature du traité de paix de Versailles.

À voir en vidéo

1 commentaire
  • Denis-Émile Giasson - Abonné 6 août 2014 13 h 50

    Mais tout ne se termine pas le 11 novembre 1918...

    ... pour le contingent canadien «invité» à participer à l'expédition en Sibérie. Deux compagnies de Québécois, en majorité conscrits, sont incorporés dans le 259e Canadian Rifles, membre du Corps expéditionnaire de Sibérie. Une fois rendu à Vancouver en vue de la taversée, certains québécois se mutinèrent ce qui valut aux autres frères d'arme d'embarquer sous escorte militaire, baïonnette au fusil. Les soldats canadiens revinrent au Canada et au Québec à l'été 1919. La Russie demeura rouge pendant plus de 70 ans. À lire:
    LES CHAMPS DE BATAILLE OUBLIÉS – LES CANADIENS EN SIBÉRIE, 1918-1919

    par le capitaine de frégate Ian C.D. Moffat