L’ONU dénonce les restrictions imposées aux humanitaires au Darfour

Les déplacements des travailleurs humanitaires sont de plus en plus restreints au Darfour, une région du Soudan en guerre depuis 11 ans. « Actuellement, nous recevons chaque jour des informations sur de nouvelles populations déplacées dans le Darfour-Nord », a expliqué ce responsable sous le couvert de l’anonymat. « À chaque fois que nous recevons ces informations, nous demandons à pouvoir accéder aux populations. Presque chaque fois, nous n’obtenons pas l’autorisation », ce qui revient à confiner les travailleurs humanitaires à El-Facher. Les autorités soudanaises ont expliqué que ces restrictions étaient nécessaires pour la sécurité des travailleurs humanitaires. Selon l’ONU, le nombre de personnes chassées de leur foyer par les violences de cette année au Darfour est estimé à 215 000, pour la plupart au Darfour-Nord, alors que les camps de déplacés de la région accueillent déjà quelque deux millions de personnes.