Mandela - Un déluge de réactions

Le premier président noir américain a livré un hommage senti à Nelson Mandela, jeudi, à Washington
Photo: Carolyn Caster Associated Press Le premier président noir américain a livré un hommage senti à Nelson Mandela, jeudi, à Washington
Ban Ki-moon « Nous devons nous inspirer de sa sagesse, de sa détermination et de son engagement pour nous efforcer de rendre le monde meilleur », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. « Beaucoup de gens dans le monde ont été grandement influencés par sa lutte pour la dignité humaine, l’égalité et la liberté, a-t-il ajouté. Il a eu une influence très personnelle sur nos vies. » M. Ban a souligné que la « force morale [de Nelson Mandela] avait été décisive pour démanteler ce système [d’apartheid] ». M. Ban a également évoqué l’humilité du disparu.

David Cameron Le premier ministre britannique, David Cameron, a déclaré jeudi qu’« une grande lumière s’est éteinte » après le décès du célèbre Sud-Africain, ajoutant que le drapeau britannique allait être mis en berne devant son bureau à Downing Street. « Nelson Mandela était un héros de notre temps », a ajouté M. Cameron sur son compte Twitter.

François Hollande Le président français a rendu hommage jeudi soir à Nelson Mandela, voyant en lui « un résistant exceptionnel », « un combattant magnifique », selon un communiqué de l’Élysée. Nelson Mandela a été « l’incarnation de la nation sud-africaine, le ciment de son unité et la fierté de toute l’Afrique », a déclaré François Hollande.

Stephen Harper À Ottawa, le premier ministre Stephen Harper est revenu aux Communes — comme la quasi-totalité des députés — en fin de journée pour rendre hommage à « un grand leader moral et un grand homme d’État ». « Il n’y a aucun exemple plus puissant de cette lutte et les succès contre la discrimination raciale que celui de Nelson Mandela », a souligné Stephen Harper, en offrant ses condoléances à sa famille et à l’Afrique du Sud en entier. Le bureau de M. Harper a en outre annoncé qu’il irait en Afrique du Sud pour assister aux funérailles de « Madiba », nommé citoyen honoraire du Canada en 2001.

Thomas Mulcair Le chef néodémocrate, Thomas Mulcair, a de son côté fait valoir que « le courage, les valeurs, la détermination d’un homme si inspirant seront une lumière pour nous tous pour des années à venir ».

Justin Trudeau Le chef du PLC Justin Trudeau a salué, par voie de communiqué, « un homme dont la vie a été une source d’espoir et d’inspiration pour des millions de personnes » et dont la contribution à la liberté « demeure sans précédent ».

Pauline Marois Québec mettra son drapeau en berne pour souligner le décès de Nelson Mandela, a annoncé la première ministre Pauline Marois qui a offert, au nom du peuple québécois, ses « plus sincères condoléances au peuple sud-africain ». Pour la première ministre, il s’agit d’un « géant », d’un « homme hors du commun » qui a « inspiré plusieurs leaders à travers le monde ».

Philippe Couillard Pour le chef de l’opposition officielle, le libéral Philippe Couillard, « c’est probablement le dernier géant du XXe siècle qui nous quitte ». Il dit avoir été touché par « cette image de [Nelson Mandela] sortant de prison après 30 ans et dont le cœur n’est pas plein de vengeance, mais qui s’affaire immédiatement à faire profiter son peuple des fruits de la liberté et de la démocratie ».

François Legault Le chef de la CAQ, François Legault, parle pour sa part d’un « symbole de la résilience » et dit espérer « que le monde nous donne d’autres Nelson Mandela, un homme exceptionnel ».


Avec Agence France-Presse et Associated Press

À voir en vidéo