Une Pussy Riot saisit la Cour suprême

Nadejda Tolokonnikova
Photo: Facebook Nadejda Tolokonnikova

Moscou — La défense de Nadejda Tolokonnikova, l’une des deux jeunes femmes emprisonnées du groupe contestataire russe Pussy Riot, a annoncé jeudi avoir saisi la Cour suprême russe pour demander l’annulation de sa peine. « Nous avons déposé une plainte auprès de la Cour suprême cette semaine. Nous demandons d’annuler la condamnation de Nadejda Tolokonnikova » qui purge une peine de deux ans de camp, censée se terminer en mars 2014, a déclaré l’avocate Irina Khrounova. Nadejda Tolokonnikova, qui fête jeudi son 24e anniversaire, est actuellement en cours de transfert vers un nouveau camp de travail, après s’être dite menacée de mort et avoir entamé une grève de la faim dans son ancien établissement pénitentiaire en Mordovie, à 600 km à l’est de Moscou. Le nouveau camp est situé dans la région de Krasnoïarsk (Sibérie Orientale), à 4,400 km de Moscou, selon Piotr Verzilov, le mari de Nadejda Tolokonnikova. Il a indiqué jeudi sur son compte sur Twitter n’avoir aucune nouvelle de sa femme « depuis 19 jours ». « Les autorités du camp dans la taïga [de Sibérie] nous ont dit que Tolokonnikova n’était pas là et qu’ils ne savaient pas quand elle devait arriver.»

À voir en vidéo