Snowden assure qu’il n’a pas livré de secrets à Moscou

Washington – L’ancien analyste Edward Snowden, à l’origine des révélations sur les pratiques de surveillance de l’agence américaine de sécurité nationale, a déclaré jeudi qu’il n’avait pas apporté de documents secrets en Russie.

 

Edward Snowden, qui a obtenu l’asile en Russie, a par ailleurs assuré que les responsables du renseignement en Chine et en Russie ne pouvaient accéder aux documents qu’il a obtenus avant de quitter les États-Unis. Dans une entrevue avec le New York Times, publiée jeudi sur le site du quotidien, l’ex-analyste des systèmes de la National Security Agency (NSA) affirme qu’il a remis tous les documents qu’il a obtenus aux journalistes durant son bref séjour à Hong-Kong.

 

M. Snowden affirme qu’il n’a pas fait de copies des documents et qu’il ne les a pas apportés en Russie « parce que cela n’aurait pas servi l’intérêt public », selon les propos rapportés par le journal. Il dit aussiavoir protégé les documents des espions chinois quand il se trouvait à Hong-Kong.

À voir en vidéo