Le criminel de guerre nazi Laszlo Csatary meurt à 98 ans

Budapest, Hongrie — Un criminel de guerre nazi qui avait trouvé refuge au Canada pendant près de 50 ans est mort samedi dans un hôpital de Budapest à l’âge de 98 ans. L’avocat de Laszlo Csatary a indiqué lundi que son client avait succombé à une pneumonie.

Les autorités hongroises affirment que Csatary était le responsable d’un camp de la ville slovaque de Kosice où étaient incarcérés quelque 12 000 juifs. Csatary aurait fréquemment battu les détenus et aurait déporté des milliers d’entre eux vers Auschwitz ou d’autres camps nazis.

Csatary niait toutes les accusations contre lui, mais, en 1948, un tribunal tchèque l’avait condamné à mort par contumace en lien avec des crimes de guerre similaires.

Csatary était arrivé en Nouvelle-Écosse en 1949 et était devenu citoyen canadien en 1955, avant de travailler comme marchand d’oeuvres d’art à Montréal. Il avait quitté le pays en 1997 après qu’il eut été découvert qu’il avait menti concernant son passé nazi. Il habitait la Hongrie depuis son départ du Canada et une décision concernant son éventuelle extradition vers la Slovaquie était attendue sous peu.

La condamnation à mort prononcée en 1948 avait été commuée en peine de prison à vie, puisque l’Union européenne interdit la peine capitale.