Selon l'​ONU, près de 35 millions d'immigrants sont âgés de moins de 35 ans

Les raisons qui poussent les jeunes à émigrer sont nombreuses. Les uns fuient les persécutions, d'autres veulent échapper aux difficultés économiques.
Photo: - Archives Le Devoir Les raisons qui poussent les jeunes à émigrer sont nombreuses. Les uns fuient les persécutions, d'autres veulent échapper aux difficultés économiques.

La migration internationale occupe une place grandissante dans la vie des jeunes, a indiqué lundi les Nations Unies, alors que les plus récentes données de l'organisation révèlent que près de 35 millions de migrants sont âgés de moins de 20 ans.

Le directeur adjoint de l'UNICEF, Christian Salazar, a souligné que ces données — recueillies par l'agence onusienne pour les enfants et le département des affaires économiques et sociales de l'ONU —, révèlent que 62% des jeunes vivent dans des pays en voie de développement.

Qu'ils voyagent «seuls ou accompagnés de leur famille, les adolescents et les jeunes migrent de plus en plus à la recherche d'emplois, d'éducation, d'avantages culturels et d'une meilleure qualité de vie», a-t-il précisé.

«La pauvreté, l'obligation de vivre dans des endroits bondés et insalubres et d'énormes difficultés à trouver un emploi sont caractéristiques de ce que vivent les migrants. Ces difficultés se trouvent exacerbées par la crise économique et financière», a rappellé le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Mais pour de nombreux jeunes, le fait d'immigrer constitue aussi une façon de fuir l'insécurité, la discrimination ou les abus, a nuancé M. Salazar, soulignant du même souffle que les informations disponibles sur ces jeunes étaient maigres et qu'il était dès lors difficile d'évaluer leurs besoins.

Pour l'ONU, «les jeunes femmes, en particulier, sont exposées à l'exploitation et aux sévices sexuels.»

Il a tenu ces propos lors d'un événement spécial organisé par l'ONU dans le cadre de la Journée internationale de la jeunesse, lundi.

À voir en vidéo