Espionnage: réunion des ambassadeurs de l’UE jeudi

Les ambassadeurs des pays de l’Union européenne se réuniront jeudi pour un échange d’informations sur les allégations d’espionnage des Américains contre l’UE, mais ils ne seront pas en mesure d’arrêter une position commune comme le réclame la France, ont confié plusieurs sources européennes et diplomatiques.


La réunion permettra au secrétaire général exécutif du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), Pierre Vimont, de faire un compte rendu de son entretien lundi avec l’ambassadeur des États-Unis auprès de l’UE, William Kennard, a expliqué une source européenne.


« Mais arrêter une position commune, on n’en est pas là », a confié une source diplomatique, laissant entendre que l’UE était divisée sur l’attitude à adopter.


Le président français, François Hollande, presse pour « une position coordonnée commune de l’Europe par rapport aux exigences que nous avons à formuler et aux explications que nous avons à demander » aux États-Unis. Mais le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, prône la retenue. « Il faut avoir toutes les informations avant de lancer des accusations », a-t-il recommandé mardi devant le Parlement européen. « Si les faits s’avèrent exacts, alors il faudra agir, et j’utiliserai alors d’autres mots », a-t-il assuré.


Nombre d’États membres sont sur cette ligne attentiste, et certains sont convaincus que les États-Unis vont dissiper les préoccupations de leurs alliés européens.

À voir en vidéo