Les sévices sexuels «trahissent la confiance» dans l’armée américaine

Les violences sexuelles dans l’armée américaine, confrontée à une recrudescence du phénomène, « trahissent la confiance » placée dans les forces militaires et « ne peuvent être tolérées », a affirmé jeudi le patron de l’armée de Terre, le général Ray Odierno. Dans un message délivré à l’ensemble de l’armée, le chef d’état-major constate que l’institution « échoue dans ses efforts pour combattre les agressions et le harcèlement sexuel » dans ses rangs. « Il est temps de faire de ce combat notre mission première », annonce-t-il à quelques heures d’une réunion à la Maison-Blanche consacrée à ce sujet. Mardi, l’armée a annoncé avoir ouvert une enquête contre un sergent, pourtant chargé de la prévention contre les violences sexuelles.