Grâce aux quotas, 20% des parlementaires sont des femmes

Genève — La proportion des femmes dans les parlements dans le monde a pour la première fois passé en 2012 le seuil des 20 % grâce au système des quotas, a annoncé mardi à Genève l’Union interparlementaire (UIP).

La moyenne mondiale des femmes dans les parlements s’établissait à 20,3 % fin 2012 contre 19,5 % un an plus tôt. « Depuis que les parlements existent, c’est la première fois dans l’histoire qu’il y a une femme pour quatre hommes », a souligné Anders Johnsson, président de l’UIP qui regroupe 162 parlements nationaux.


Parmi les 48 pays qui ont organisé des élections l’année dernière, 22 ont utilisé des quotas sous une forme ou une autre, notamment le Sénégal, l’Algérie, les Pays-Bas, la France et la Corée du Sud.


Dans les pays avec quotas fixés par la loi, les femmes ont emporté en moyenne 24 % des sièges, dans ceux sans quotas le chiffre est de 12 % des sièges. « Même si les quotas sont un sujet de polémique dans certaines régions du monde, ils restent un facteur clé de progrès vers la démocratie, avec une parité des sexes dans la représentation politique », a estimé M. Johnsson. « On ne saurait prétendre à la démocratie sans avancées sur ce terrain ».


Des avancées électorales pour les femmes parlementaires ont été enregistrées au Sénégal, en Algérie et au Timor-Leste, trois pays qui ont appliqué pour la première fois des quotas imposés par la loi, souligne l’UIP.


Avec 31,6 % de femmes au Parlement, l’Algérie est le premier pays arabe à franchir le seuil des 30 % de femmes élues. M. Johnsson estime qu’une « masse critique de 30 % » est nécessaire pour que les femmes influencent le processus législatif. « Les femmes ont, sans chercher à trop généraliser, une sensibilité sociale que n’ont pas les hommes » et ceci dans tous les domaines, a-t-il affirmé. « Quand vous excluez une large proportion de la population du processus de décision, c’est au détriment du pays », a ajouté M. Johnsson.


Les pays nordiques sont les champions de la représentation parlementaire féminine avec une moyenne de 42 %, l’Europe dans son ensemble tombe à 23,2 %, les Amériques sont à 24,1 %.


Le chiffre n’est que de 17,9 % en Asie et de 20,4 % dans l’Afrique sub-saharienne.


Dans les pays arabes, les femmes ne représentent que 13,2 % des parlementaires.