En bref: Enquête sur la mort d'un tigre

Bagdad — L'armée américaine en Irak a ouvert une enquête après qu'un militaire eut abattu la semaine dernière un tigre du Bengale dans le zoo de Bagdad, a annoncé hier son porte-parole, le lieutenant George Krivo.

«Les soldats sont arrivés avec de la nourriture et des bières, accompagnés par un groupe de policiers irakiens. Un des soldats, qui selon la police irakienne avait pas mal bu, est entré dans la cage, ignorant les avertissements de ses camarades, et a tenté de donner à manger à l'animal, qui l'a grièvement blessé à un bras», a pour sa part expliqué le directeur du zoo, Adel Salman Musa. D'après Musa, le tigre a arraché un doigt du soldat et l'a grièvement mordu à un bras, et un autre soldat américain a tiré sur le félin. «Les soldats n'ont pas le droit de se comporter ainsi. C'était l'animal le plus précieux de tout le zoo. Il avait 14 ans et il était né ici», a poursuivi le directeur, furieux.

Le zoo de Bagdad a rouvert au public en juillet et ne compte plus que 44 pensionnaires, qui proviennent essentiellement des palais de Saddam Hussein et de

son fils Oudaï, grand amateur de félins. Peu après la chute de Bagdad, de nombreux animaux ont été volés pour être mangés ou vendus.

À voir en vidéo