RDC : 126 viols près de Goma

Au moins 126 femmes ont été violées dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) fin novembre quand des soldats gouvernementaux ont fui l’avancée des rebelles du M23 près de Goma, a indiqué mardi l’ONU. Une enquête de la Mission de l’ONU en RDCongo (MONUSCO) a permis de « confirmer au moins 126 cas de viols » et les meurtres de deux civils, a indiqué le porte-parole de l’ONU, Martin Nesirky. Pour l’instant, a-t-il ajouté, neuf soldats des forces gouvernementales (FARDC) ont été arrêtés, deux pour viols et sept pour des actes de pillages. Les autorités militaires congolaises enquêtent sur ces exactions avec le soutien de la MONUSCO, qui a informé le vice-premier ministre et le ministre congolais de la Défense de ces « résultats préliminaires », a précisé M. Nesirky.