Zagreb accueille ses «héros» acquittés par le TPIY

Zagreb – Des dizaines de milliers de Croates ont offert vendredi un accueil grandiose à Zagreb aux généraux «héros» acquittés par le TPIY de crimes de guerre commis contre des Serbes. L’ambiance à Belgrade était en revanche à l’amertume, avec une condamnation unanime d’un verdict « scandaleux ».
 
Rassemblés sur la place centrale, les Croates en liesse, brandissaient des centaines de drapeaux nationaux ainsi que des pancartes sur lesquelles était inscrit : « Nos chevaliers sont de retour, Dieu merci ». Des anciens combattants en uniforme portaient des drapeaux de leurs unités du temps de la guerre serbo-croate de 1991-1995 et des photos des généraux acquittés, Ante Gotovina et Mladen Markac.
 
À l’arrivée des deux généraux, la foule en délire a longuement scandé : « Ante, Ante » et « Mladen, Mladen ». « Chers amis, c’est une victoire commune. Nous avons eu une tempête pendant la guerre. Ceci [le verdict] est une tempête juridique », a lancé le général Gotovina, en référence à l’opération « Tempête » qu’il a dirigée, qui a précipité la fin de la guerre serbo-croate (1991-1995) et qui lui avait valu son inculpation par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie.
 
« Mes chers généraux, merci pour votre sacrifice. Vous êtes de retour dans la mère patrie qui a encore besoin de vous », leur a dit le cardinal Josip Bozanic durant une messe tenue dans la cathédrale de Zagreb.
 
En revanche, à Belgrade la décision du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) a été accueillie avec un mélange d’amertume et d’indignation. L’ex-ministre des Affaires étrangères Vuk Jeremic, aujourd’hui président de l’Assemblée générale des Nations Unies, a dévoilé son irritation sur son compte twitter : désormais « je n’ai plus aucune raison de formuler mon opinion sur le TPIY dans un langage politiquement correct ». Le verdict a provoqué une vague de condamnations unanimes, de l’extrême droite nationaliste à la gauche libérale.