Un référendum sur l'indépendance de l'Écosse sera organisé en 2014

Édimbourg — Le premier ministre britannique a signé lundi un accord avec le premier ministre séparatiste écossais qui prévoit l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de l'Écosse d'ici 2014.

L'accord était en préparation depuis des semaines. La date précise du référendum n'a pas encore été déterminée.

Selon l'accord, le gouvernement écossais peut désormais proposer un projet de loi sur la formulation de la question, la date exacte, l'âge du droit de vote ainsi que le cadre financier et réglementaire entourant le scrutin.

Le premier ministre écossais, Alex Salmond, s'est dit confiant dans l'issue du scrutin. «Est-ce que je pense que nous pouvons le gagner? Oui, je le pense», a-t-il déclaré à la presse, en ajoutant que son gouvernement avait l'ambition d'une «Écosse avec une nouvelle place dans le monde: celle d'un pays indépendant».



 
9 commentaires
  • Gilles Bousquet - Abonné 15 octobre 2012 16 h 48

    S'il est si certain de gagner

    Pourquoi ne pas tenir ce référendum, tout de suite ?

    L'Écosse serait un pays indépendant de la Grande Bretagne ? Ou comme le Québec qui est une Nation dans le Canada : L'Écosse serait un pays indépendant dans la Grande Bretagne ?

    • Sylvain Auclair - Abonné 15 octobre 2012 20 h 24

      L'Écosse est déjà un pays dans le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et l'Irlande-du-Nord. Ce qu'ils veulent faire, c'set mettre fin à l'acte d'Union de 1707, qui a créé la Grande-Bretagne (qui s'est ensuite uni à l'Irlande, d'où Royaume-Uni).

      Va falloir changer le drapeau du Royaume-Uni

    • Edgar Djemy - Inscrit 15 octobre 2012 23 h 27

      @ Gilles Bousquet

      ne comprenez vous plus le francais???? pour poser ce genre de questions?independant dans la grande bretagne lol drole comme question

      c'est incroyable que l'idee de saparation vous tue a mourir. vous risquerez d'avoir une crise cardiaque comme ca ou vous avez peur que la victoire Ecossaise puisse etre une stimilante a l'independance du Quebec

      vous devez commencez a vous calmer et a dormir tranquille vos peurs n'empechera jamais l'histoire du monde de se derouler
      ce qui doit arriver arrivera, ce qui ne dois pas se passer se passera pas

      commencez par precher a tout les couple du monde de ne plus se separer

      oh lala federale quand tu me tient, je panique

      a plus amigo

  • Hubert Rioux - Abonné 15 octobre 2012 18 h 41

    Les Écossais gagneront.

    Évidemment, M. Salmond et le SNP ne sont pas certains de gagner ce référendum. Il n'est même pas certain que celui-ci portera sur la seule question de l'indépendance, ou également sur celle d'une autonomie financière accrue. Dans tous les cas, et peu importe le résultat, il s'agit d'un exercice démocratique sain, et les Écossais méritent tout à la fois de s'exprimer et d'être préalablement informés des positions de chacun des partis ainsi que des avantages/désavantages potentiels de l'indépendance ou du Dévo Max. Voilà pourquoi, en démocrate, Salmond entend mener campagne sur le sujet durant les deux prochaines années.

    La nation écossaise a été privée d'expression politique depuis 1707. Le SNP lui permettra de se prononcer sur le statut constitutionnel de son jeune Parlement, et en cela, les Écossais gagnent sur tous les fronts. Un référendum d'indépendance nationale ne doit pas être pris à la légère, et tant sur les plan démocratique que stratégique, le SNP a donc raison d'en faire un long processus plutôt qu'une consultation précipitée.

    Vive l'Écosse libre de choisir.

  • Gilles Bousquet - Abonné 15 octobre 2012 20 h 06

    @ M. Rioux

    Le parti souverainiste écossais a pris le pouvoir majoritaire en avril 2011 avec entre 30 et 40 % de souverainistes, ce qui est encore le cas en le portant à retarder son référendum sur la "souveraineté" ou autre chose en 2014.

    Les Écossais pouvaient choisir la séparation du Royaume-Un mais ils adorent leur Reine Anglaise. S'ils se séparaient maintenant, ce serait à cause d'une meilleur séparation, pour eux, des revenus du pétrole de la mer du Nord, pas poour la perte de leur langue, le gaélique, ce qui s'est produit, il y a de nombreuses années.

    • Sylvain Auclair - Abonné 15 octobre 2012 20 h 31

      Pour les Écossaise, Élisabeth (c'est Élisabeth II pour le reste du monde) est reine d'Écosse AVANT d'être reine d'Angleterre. C'est le cas depuis que Jacques VI d'Écosse est devenu Jacques Ier d'Angleterre, à la mort d'Élisabeth Ière d'Angleterre.

    • Edgar Djemy - Inscrit 15 octobre 2012 23 h 36

      avez vous vecu en Ecosse pour croire qu'a cause de la reine ils ne se separeront pas?

      M. Gilles toute monde ne parage pas votre point vu, au moins je sais que vous le savez

  • Gilles Théberge - Abonné 16 octobre 2012 00 h 05

    Eux ils se tiennent debout

    Nous ne pouvons que leur souhaiter bonne chance.

  • Loraine King - Inscrite 16 octobre 2012 12 h 37

    Le texte

    Selon le texte de l'entente, tel que publié dans The Guardian, le référendum devra...


    •Deliver a fair test and decisive expression of the views of people in Scotland and a result that everyone will respect.

    Est-ce 50 % plus 1 vote ?

    Disons que c'est aussi clair que la dite loi sur la clarté !

    Le texte de l'entente:

    http://www.guardian.co.uk/politics/2012/oct/15/sco