Huit Russes sur dix appuient la détention des Pussy Riot

Soixante dix-huit  pour cent des Russes estiment juste, voire insuffisante, la peine de deux ans de détention infligée à trois jeunes femmes membres du groupe Pussy Riot pour une « prière punk » anti-Poutine dans une cathédrale de Moscou, selon un sondage paru jeudi.

Selon cette enquête du centre Levada, un institut de sondage indépendant, réalisée fin septembre auprès de 1600 personnes, 35 % des Russes estiment que la peine à laquelle ont été condamnées les trois jeunes femmes est une punition « adéquate », et 43 % jugent que celle-ci est insuffisante. Quatorze  pour cent estiment que la peine est trop lourde, et 2 % jugent que les faits reprochés ne méritaient pas de condamnation pénale. Leur procès en appel doit avoir lieu le 10 octobre.