Naufrage d’un ferry au large de la Tanzanie

Au moins 24 corps, dont celui de deux Européens, ont été repêchés et au moins 124 survivants secourus, après le naufrage d’un ferry transportant plus de 250 passagers entre Dar es-Salaam et Zanzibar, selon les autorités de Tanzanie et de l’archipel semi-autonome.


« Nous avons jusqu’ici reçu 24 corps, dont ceux de deux Européens », a déclaré le ministre des Transports, Hamad Masoud Hamad, aux journalistes rassemblés près de l’hôpital Mnazi Mmoja de Zanzibar City, capitale de l’archipel située sur Unguja, sans préciser leur nationalité.


Le ministre tanzanien de l’Intérieur, Emmanuel Nchimbi, a indiqué dans la soirée à la télévision nationale que « 124 personnes ont été déjà repêchées en vie », espérant « que d’autres vont être sauvées ». Selon la télévision, le ferry a totalement sombré.


Un secouriste, Juma Omar, avait auparavant indiqué sur le port de Zanzibar City que 149 personnes avaient été récupérées en vie et qu’un touriste, dont il n’a pu donner la nationalité, figurait parmi les morts. Il a précisé que les vagues étaient fortes en mer.


Selon Saidi Shaabani, un responsable de la vice-présidence tanzanienne, 251 adultes, une trentaine d’enfants et six membres d’équipage figurent sur le manifeste du bateau, qui transportait également du fret. Il n’est pas rare que ce genre de bateau soit surchargé et une partie des passagers non enregistrés.


En septembre, 203 personnes avaient péri dans le naufrage du ferry Spicy Islander, reliant deux îles de l’archipel de Zanzibar et que les autorités avaient reconnu être surchargé. Les secours avaient sauvé 619 passagers.


Un correspondant de l’AFP, présent sur le port hier, a vu arriver un groupe de 55 survivants ramené par un bateau des secours. Trempés, certains allongés inconscients sur des civières, ils ont été accueillis par du personnel médical qui leur ont distri- bué des couvertures avant de les emmener à l’hôpital.