Le Canada luttera contre le terrorisme dans la Méditerranée

Halifax — Peter MacKay a annoncé hier la participation du Canada à l'opération antiterroriste de l'OTAN dans la Méditerranée.

Des frégates de surveillance qui sont déjà dans la région prolongeront leur présence jusqu'à la fin 2012. Elles avaient été envoyées sur place dans le cadre d'une mission d'appui aux civils libyens, alors que le régime de Mouammar Kadhafi vivait ses derniers mois.

La mission des navires canadiens consistera en l'identification et l'assaut d'embarcations suspectées de participer à des opérations terroristes. Les frégates pourront aussi porter assistance aux Canadiens en déplacement à l'étranger, si nécessaire.

Le NCSM Charlottetown prendra le relais du NCSM Vancouver, déjà dans la Méditerranée, vers le début de l'année 2012. «Avoir un navire dans la région nous donne la capacité de répondre directement en cas de besoin ou d'évacuation», a affirmé le ministre.

Par ailleurs, le ministre MacKay a estimé que les violences qui secouaient l'Égypte hier sont «troublantes», mais pourraient être une conséquence des changements importants qui se sont récemment produits dans cette région du monde. «La situation en Égypte est symptomatique des défis qui existent toujours là-bas ainsi que dans d'autres pays, dont la Libye, a fait valoir Peter MacKay. L'Égypte, la Libye et les autres nations doivent être encouragées à effectuer une transition pacifique.»

Lente transition

Les policiers du Caire affrontaient hier des manifestants frustrés par la lente transition vers un pouvoir civil que connaît l'Égypte. Au moins 11 manifestants ont été tués hier, après que les autorités eurent incendié des tentes plantées par les protestataires sur la célèbre place Tahrir. Des balles de caoutchouc et des gaz lacrymogènes ont aussi été utilisés au cours de cette opération de répression. «Je crois que les Égyptiens sont nerveux par rapport au fait que les militaires contrôlent toujours le processus décisionnel, a évalué le ministre. La communauté internationale continuera à surveiller de près la situation.»

Le ministre MacKay a souligné que tous les pays devaient appuyer l'Égypte dans son passage à la démocratie.

Peter MacKay s'est adressé à la presse hier, alors que le Forum international sur la sécurité d'Halifax se concluait. Il a profité de sa tribune pour faire valoir l'importance de surveiller de près la situation qui prévaut en Iran et en Syrie.
7 commentaires
  • ramuncho - Inscrit 21 novembre 2011 04 h 47

    TAHRIR

    Aucune illusions a se faire, les frères musulmans veulent prendre la main et provoquent ces manifestations.

  • Fabien Nadeau - Abonné 21 novembre 2011 07 h 29

    Bravo, Mr MacKay

    Comme ça, nous allons avoir un bateau qui assure la présence "royale" en Méditerranée.... Et ils vont poursuivre des embarcations terroristes! Toutes les embarcations qui sont marquées "terroristes" vont être prises d'assaut. Bien content...

    Ou les embarcations qui ont un drapeau "Frères Musulmans"...

    La présence "royale" va-t-elle accoster à la place Tharir? On s'amuse, là...

  • Gravelon - Inscrit 21 novembre 2011 08 h 58

    L'épouventail

    La décision du gouvernement s'inscrit dans l'idéologie conservatrice qui veut renforcer le rôle militaire du Canada dans le monde, je crois que nous sommes en retard de quelques dizaines d'années. Alors que toutes les expérinecs récentes de conflits nous prouvent rubis sur ongle que l'option militaire est plus souvent qu'autrement vouée à l'échec et que seul la diplomatie et le dialogue peuvent résoudre bien des problème, voilà que notre cowboy de l'ouest se drape de ses écussons royaux, se munit de ses armes et part pour tuer les méchants, oh boy!,
    Quant à ce qui se passe en Égypte ramuncho, ce n'est que la poursuite d'une révolution par ailleurs, tout à fait légitime, alors SVP, arrêtez d'agiter l'épouventail islamiste, c'est un disque qui est rayé.

  • Mariette Payeur - Inscrite 21 novembre 2011 11 h 16

    Pacifisme. What is this?

    «L'Égypte, la Libye et les autres nations doivent être encouragées à effectuer une transition pacifique» nous dit MacKay.
    La participation du Canada à toutes les opérations militaires dans cette zone, c'est ce que monsieur appelle "pacifique"?
    Et pourquoi notre obsédé militaire, S. Harper, ne propose-t-il pas d'attaquer la méchante Syrie? Serait-ce p.c.q. son maître Netanyahou demande de garder un profil bas (demeurer discret) face à ce pays?
    Et que dire de l'approbation de notre cher gouvernement face à des gestes inhumains posés par un pays appelé Israël contre des "terroristes" humanitaires CANADIENS?

    Je ne suis pas surprise de constater qu'un tel gouvernement protège les minières canadiennes qui font affaire avec une junte militaire (Birmanie-Myanmar). Idem au Congo, Guatemala, Philippines, etc
    En fait, nos cies minières tuent beaucoup plus de gens (mercenaires) et détruisent notre beau monde bien plus que nos militaires.
    Ça c'est du "pacifisme"....!!

  • camelot - Inscrit 21 novembre 2011 12 h 32

    Crétinisme de bas niveau

    En changeant son rôle traditionnel de gardien de la paix, le Canada ouvre ses frontières toutes grandes aux attaques extrémistes et idéologiques.