Le Fatah et le Hamas se seraient entendus sur un gouvernement d’union

Le 14 mars dernier, des palestiniens de Gaza tenaient un rallye pour mettre fin aux divisions de leur peuple. <br />
Photo: Agence Reuters Le 14 mars dernier, des palestiniens de Gaza tenaient un rallye pour mettre fin aux divisions de leur peuple.

Le Fatah et le Hamas ont trouvé un accord prévoyant la formation d’un gouvernement d’union censé mettre un terme à quatre années de divisions, ont annoncé aujourd’hui des responsables des deux partis palestiniens.

L’accord prévoit la formation dans les prochains jours d’un gouvernement unique chargé de gérer les affaires courantes, avant l’organisation d’élections présidentielle et législatives d’ici un an.

«Nous avons un accord complet maintenant. Nous avons un accord sur toutes les questions», a déclaré Azzam al-Ahmed, principal négociateur du Fatah. On ignore quand l’accord sera signé.

L’accord a été trouvé par le biais d’une médiation égyptienne.

Il demeure toutefois des questions sur le contrôle des forces de sécurité, dont les divisions avaient dégénéré en guerre civile en juin 2007. Le Hamas avait alors pris le pouvoir dans la Bande de Gaza, tandis que le Fatah, parti du président Mahmoud Abbas gardait le contrôle de la seule Cisjordanie.

À Washington, Tommy Vietor, porte-parole du Conseil à la sécurité nationale, a déclaré que les États-Unis soutenaient la réconciliation palestinienne tout en avertissant que le Hamas «est une organisation terroriste qui cible des civils». Tout gouvernement palestinien doit reconnaître Israël et renoncer à la violence, a-t-il ajouté.

Pour sa part, un membre de la délégation palestinienne, Hani Masri, a expliqué que les troubles populaires survenus en Syrie et en Égypte ont mené au rapprochement annoncé aujourd'hui.


2 commentaires
  • André Loiseau - Inscrit 27 avril 2011 18 h 14

    Les frères palestiniens

    Excellente et invraisemblable nouvelle!

  • Le Voyageur - Inscrite 27 avril 2011 19 h 02

    Très bonne nouvelle!

    Cette fois, je suis convaincue que les Palestiniens seront sur la bonne voie.