En bref - Condamnations en Biélorussie

Minsk — Plus de 600 manifestants ont été condamnés hier à des peines allant jusqu'à 15 jours de prison en Biélorussie après la manifestation qui a suivi la réélection contestée d'Alexandre Loukachenko à la tête du pays dimanche.

Les manifestants interpellés, qui dénoncent un scrutin frauduleux, ont été condamnés à des peines de cinq à 15 jours de prison, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Leurs chefs de file, parmi lesquels figurent au moins cinq candidats à l'élection présidentielle, risquent jusqu'à 15 ans de prison pour les incidents survenus dans la nuit de dimanche à lundi. Réélu avec près de 80 % des voix pour un quatrième mandat, Loukachenko a assuré lundi qu'il n'y aurait pas de révolution en Biélorussie.