Les Palestiniens enterrent les propositions de Clinton

Jérusalem — Déçus par le gouvernement Obama, les Palestiniens ont de facto enterré les dernières propositions américaines de relance du processus de paix, moribond, pour tenter à la place d'obtenir une reconnaissance internationale de l'État palestinien sur les frontières de 1967.

Pour le négociateur palestinien Nabil Chaath, le processus de paix est dans un «coma profond» et les tentatives de la secrétaire d'État Hillary Clinton pour le ressusciter sont «totalement inutiles» en l'état.

«Ce processus de négociation n'a plus la moindre crédibilité», a estimé samedi Chaath en qualifiant l'«exercice de futile et ridicule», parlant même de «nausée» devant l'impasse, due selon lui à l'intransigeance du gouvernement Nétanyahou et à l'impuissance de Washington.

Selon le président palestinien Mahmoud Abbas, Benjamin Nétanyahou a «choisi les colonies plutôt que la paix».

«Je ne comprends pas comment on peut considérer que des colonies sont plus importantes que la paix pour les générations à venir», a-t-il dit hier.