Australie - Le bilan du naufrage devrait s'alourdir

Cette image dramatique a été fournie par la télévision australienne.<br />
<br />
Photo: Agence Reuters Cette image dramatique a été fournie par la télévision australienne.

Sydney — La première ministre australienne, Julia Gillard, a prévenu hier que le bilan du naufrage d'un bateau de migrants sur les côtes de l'île Christmas mercredi risque de s'alourdir, aucun nouveau survivant n'ayant été retrouvé par les secouristes.

Quarante-deux personnes, dont neuf enfants, ont été tirées des eaux de l'océan Indien peu de temps après que leur navire se fut fracassé sur des rochers par mauvais temps. Aucun nouveau signe de vie n'avait toutefois été retrouvé en fin de journée, hier.

Le navire transportait une centaine d'Irakiens, d'Iraniens et de Kurdes qui espéraient obtenir l'asile en Australie. Douze corps, dont ceux de sept enfants, ont été repêchés jusqu'à présent, selon les services frontaliers australiens.

Mme Gillard a déclaré qu'on doit se préparer à la découverte de nouvelles victimes, puisque le nombre exact de passagers qui se trouvaient à bord du bateau n'est pas connu. Les secouristes ont du composer avec une mer démontée en raison de la présence d'un cyclone dans la région.

Une trentaine de survivants étaient toujours hospitalisés dans la région. Deux femmes, blessées plus gravement, avaient été transportées vers un hôpital de Perth, en Australie. Une équipe d'enquêteurs légistes est aussi arrivée sur place hier, pour aider à l'identification des victimes.

Des militants pour les droits des réfugiés ont estimé que les autorités auraient dû savoir que le bateau se dirigeait vers l'Australie et qu'il aurait dû être intercepté avant de s'approcher des côtes dangereuses. Mme Gillard a plutôt salué le courage des secouristes et rappelé que les intempéries limitent l'efficacité des radars et autres méthodes de détection.

«Cet accident est un rappel tragique des dangers encourus par les populations fuyant les persécutions et les violations des droits de la personne dans leur pays natal et de leurs tentatives désespérées pour trouver la sécurité», a commenté Richard Towle, représentant local du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

L'île Christmas est un territoire australien éloigné situé plus près de l'Indonésie que du continent australien, que de nombreux demandeurs d'asile tentent régulièrement d'atteindre. L'île abrite un des principaux centres australiens de rétention, où les demandeurs d'asile sont envoyés en attendant l'examen de leur dossier.

Au cours des dernières années, plusieurs demandeurs d'asile sont arrivés de l'Afghanistan, de l'Iran, de l'Iran et de la Birmanie. Ils se rendent d'abord en Indonésie, puis continuent vers l'Australie par la mer.
1 commentaire
  • d i a n e - Inscrite 4 janvier 2011 16 h 21

    A quand la P A I X sur la terre?


    2010 a été une année difficile à vivre, avec tous les conflits,la guerre, les désastre, les tremblements de terre,le feu, la maladie, les pertes financières, etc.

    Et si nous décidions tous de nous entraider plutôt que de s'entre- tuer.
    en 2011? Santé et paix à TOUS!