En bref - Trafic d'organes présumé

Strasbourg — Des membres de l'Armée de libération du Kosovo (UCK) se sont livrés à un trafic d'organes prélevés sur des prisonniers serbes en 1999 et 2000, affirme le Conseil de l'Europe dans un rapport rendu public hier à Strasbourg.

«De nombreux indices semblent confirmer que [...] des organes auraient été prélevés sur des prisonniers dans une clinique en territoire albanais, près de Fushë-Krujë [20 km au nord de Tirana], pour les transporter ensuite à l'étranger à des fins de transplantation», affirme le Suisse Dick Marty, auteur de ce rapport demandé par l'Assemblée parlementaire du Conseil (APCE). Il s'agissait principalement d'un prélèvement posthume des reins qui étaient vendus à des cliniques privées étrangères.