En bref - Le coût de la faim

Londres — L'impact de la sous-nutrition pour les pays pauvres est estimé à 450 milliards de dollars par an, selon un rapport de l'ONG ActionAid publié hier, à une semaine d'un sommet des Nations unies sur le développement à New York.

La somme représente dix fois les fonds requis pour remplir le premier des Objectifs du millénaire pour le développement définis en 2000 par l'ONU, qui vise à diviser par deux le nombre de personnes souffrant de la faim d'ici 2015. Selon ActionAid, le chiffre de 550 milliards $ par an représente la perte de potentiel économique découlant de la sous-nutrition: morts prématurées, force de travail diminuée, dommages irréversibles subis par les enfants sous-alimentés.