En bref - Darfour: 58 morts

Khartoum — Des affrontements entre des soldats de l'armée du Sud-Soudan et des membres d'une tribu du Darfour ont fait 58 morts alors que la frontière séparant le pays en deux est le théâtre d'un regain de tensions, ont annoncé des responsables.

Le sud du pays a accédé à un statut semi-autonome et a obtenu le droit de disposer de sa propre armée suivant les termes d'un accord de paix conclu en 2005 après deux décennies de guerre civile. Le Sud-Soudan doit se prononcer par référendum sur son indépendance le 9 janvier prochain. «Des opérations ont été menées par la tribu Rizeigat et par l'armée du Sud-Soudan [SPLA]. Je ne peux préciser qui a attaqué le premier mais ils se sont affrontés», a dit Mohamed Eissa Aliou, chef tribal de Rizeigat, à Reuters. «Cela s'est produit vendredi et la tribu Rizeigat compte 58 morts et 85 blessés», a-t-il poursuivi, précisant que les heurts se sont produits à Balballa, dans le sud du Darfour. La SPLA a affirmé avoir été attaquée par l'armée du Nord (SAF) ) à Raja, région isolée de l'État de Bahr al Ghazal dans l'ouest du pays.