Les mai mai libèrent leurs otages en RDC

Kinshasa — Les huit employés du Comité international de la Croix-rouge (CICR), sept Congolais et un Suisse, retenus depuis une semaine par des miliciens Maï-Maï dans l'est de la RD Congo ont été libérés hier et sont «sains et saufs», a-t-on appris de sources concordantes.

«Les huit collaborateurs du Comité international de la Croix-Rouge [CICR] retenus depuis le 9 avril par un groupe armé du Sud-Kivu ont été libérés aujourd'hui dans la région de Fizi», à environ 250 km au sud de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, indique le CICR dans un communiqué.

«Ils on été remis à une équipe du CICR, avec le soutien logistique de la Mission de l'Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo», selon les termes du communiqué. Le chef de la délégation du CICR en RDC, Franz Rauchenstein, cité dans le texte, s'est déclaré «soulagé et heureux d'avoir retrouvé» ses «huit collègues en bonne santé».

Le 9 avril, alors qu'ils revenaient d'une mission de routine dans le territoire de Fizi, non loin de la frontière avec la Tanzanie, les huit employés du CICR ont été arrêtés par des miliciens maï-maï, avant d'être conduits dans leur quartier général à Kasakwa, à 250 km au sud de Bukavu. Le chef des maï-maï, le général Aluri Yakutumba, a confirmé cette libération, affirmant n'avoir «rien demandé [comme argent] en retour».

À voir en vidéo