En bref - Karadzic affronte un premier témoin

La Haye — L'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic a affronté mardi, à son procès à La Haye, le premier témoin de l'accusation, un musulman de Bosnie venu raconter les atrocités qu'il a subies pendant la guerre de Bosnie (1992-1995).

M. Karadzic, qui a choisi de se défendre seul, a procédé lui-même au contre-interrogatoire d'Ahmet Zulic, ancien prisonnier des camps de détention serbes, devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie à La Haye. En costume sombre et chemise blanche, l'accusé avait auparavant assisté, impassible, à l'interrogatoire de M. Zulic par le procureur, Mme Ann Sutherland. Son procès pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité, suspendu le 2 mars, a repris hier, avec le début de la présentation des éléments de preuve de l'accusation.